Pourquoi ne reconnaît-on pas notre voix lorsqu’elle est enregistrée ?

Tout le monde en a déjà fait l’expérience : lorsqu’on entend notre voix enregistrée, elle ne nous est pas familière, on ne la reconnaît pas vraiment et on ne l’aime pas.
Pourquoi ? L’explication est simplement mécanique.

Propagation osseuse VS propagation aérienne

Naturellement lorsque nous entendons, le son se propage dans l’air et suit le circuit normal de l’ouïe. Les sons font vibrer les tympans, qui font vibrer les osselets situés dans l’oreille moyenne, qui eux-mêmes transmettent l’information au cerveau sous forme d’influx nerveux.

Lorsque nous entendons notre propre voix, le son prend un autre chemin que les airs. On parle de transmission ou de propagation osseuse, c’est-à-dire que les vibrations se répercutent du cou au crâne, où est logé notre appareil auditif. On pourrait dire que nous nous entendons « de l’intérieur ».

Et quand il s’agit de notre voix enregistrée ? 

Lorsque nous écoutons un enregistrement de notre voix, les sons que nous entendons d’habitude ne se propagent plus via les os, mais via l’air. Même si l’enregistrement est fidèle, notre perception est modifiée, nous trouvons notre voix déformée car nous n’avons pas l’habitude de l’entendre ainsi. En fait, lorsque nous entendons un enregistrement de notre voix, nous l’entendons telle que les autres la perçoivent.

voix-enregistree-article
Boiron