Les changements de voix au cours de la vie

Inévitablement, la voix subit cette évolution biologique naturelle qu’est le vieillissement. La maturation des tissus, l’influx nerveux, la tonicité musculaire et tendineuse, les modifications hormonales, les problèmes de dentition, le mode de vie, les événements… tout au long de la vie, de nombreux facteurs influent sur le fonctionnement de la voix.

À la naissance

Les cordes vocales mesurent à peine 5 mm et le larynx se trouve en position très haute. Avant le premier anniversaire, il descend considérablement. Cet abaissement se poursuit progressivement durant l’enfance avec la croissance du cou. En grandissant, la voix des enfants devient plus grave mais la différence entre filles et garçons est discrète.

À l’adolescence

Les hormones provoquent de nombreuses transformations dont le changement de voix : la mue.

Chez les filles, cette modification a lieu entre 11 et 12 ans et peut passer inaperçue. Chez les garçons, elle peut attendre 15 ans. Sous l’effet des hormones, le larynx, siège des cordes vocales se développe.

Il augmente de 34 % chez les filles et de 60 % chez les garçons. Les cordes vocales aussi se modifient. Elles s’allongent pour atteindre 15 à 20 mm chez les filles et 18 à 24 mm chez les garçons chez qui elles s’épaississent également. D’autre part, les cartilages formant le larynx des jeunes hommes se ferment pour former la pomme d’Adam. Chez les filles, le processus de mue peut prendre jusqu’à 3 ans alors qu’il ne dure que 6 mois à un an chez les garçons.

visuel_petit

À l’âge adulte

Dans la fleur de l’âge, les modifications anatomiques n’entraînent que très peu de variations dans le fonctionnement des cordes vocales. Cependant, des facteurs comportementaux ou environnementaux (tabac, exposition régulière à la poussière…) peuvent modifier la voix.

Chez les seniors

Après 60 ans, le vieillissement de la voix se fait à un rythme propre à chaque personne en fonction de son style de vie, son environnement, son état de santé et son patrimoine génétique.

On appelle le vieillissement de la voix, la presbyphonie. Elle résulte d’altérations morphologiques et fonctionnelles. Les cartilages du larynx s’ossifient. La tonicité musculaire baisse. L’articulation de la mâchoire est moins souple. Les muscles des cordes vocales s’atrophient. La capacité respiratoire se réduit, diminuant ainsi l’énergie du souffle vocal. Une mauvaise dentition également peut modifier la cavité buccale, favoriser une décalcification de la mâchoire et réduire l’ouverture de la bouche. Pour retarder les troubles liés au vieillissement de la voix, il y a une solution : l’entretenir.

Outre une bonne hygiène de vie, le chant par exemple, permet de maintenir l’organe en forme et de lui épargner des maltraitances. Par ailleurs, le sport contribue à conserver une bonne capacité pulmonaire indispensable à la puissance vocale.
Enfin, il est indispensable d’avoir une bonne hygiène dentaire et de rendre visite à son dentiste régulièrement pour conserver une dentition intègre.

changementvie_Ado
Boiron