La voix,
comment ça marche ?

Chacun de nous possède en lui un formidable instrument à vent qui s’appelle la voix. Son mécanisme engage tout le corps et repose sur quatre niveaux physiologiques :
- Le souffle faisant intervenir les poumons, les abdominaux et le diaphragme.

- Les vibrateurs c'est-à-dire nos deux cordes vocales qui permettent la création du son grâce à leurs vibrations dans le larynx. Selon la pression de l'air expiré, elles s'écartent plus ou moins et se mettent à vibrer. On peut les sentir bouger en posant ses doigts au niveau de la pomme d’Adam.

- Les résonateurs : c’est la cavité buccale comprenant les fosses nasales, la bouche et le larynx (la gorge) qui va permettre au son de prendre de l’ampleur.

- Et enfin, les organes articulateurs qui font intervenir : la mâchoire, la langue et les lèvres qui, coordonnées, permettent de produire des voyelles ou des notes. L’air produit par les poumons fait vibrer les cordes vocales produisant ainsi un son qui vient résonner dans la cavité buccale. Le mécanisme de la voix semble presque simple. Mais lorsqu’il s’agit de produire et de maîtriser une grande variété de fréquences, il faut s’entraîner. La technique vocale permet de modifier la tension et l’épaisseur des cordes vocales, faisant ainsi changer leur fréquence de vibration, et donc la hauteur des sons émis.

La voix, comment ça marche ?

La plupart d’entre nous considère la voix comme un phénomène naturel acquis une fois pour toutes. C’est seulement quand on rencontre des problèmes de voix (extinctions de voix, enrouements et fatigue des cordes vocales) que l’on prend conscience de l’importance de cet outil de communication.

Pour certains, elle est même un outil de travail essentiel. Chanteurs, entraîneurs sportifs, chefs de chantier, avocats, télé-opérateurs, guides touristiques, commerciaux… ont tout particulièrement besoin que leur instrument fonctionne sans se fatiguer, faiblir, chevroter, s’érailler ou s’enrouer. Les professionnels de l’enseignement doivent aussi bien sûr être très attentifs à leur voix et prévenir les extinctions, enrouements et fatigue des cordes vocales. En 2005*, 26% des enseignants et 50% des enseignantes déclaraient avoir souvent ou toujours des troubles de la voix ».

*Inserm (dir.). La voix : ses troubles chez les enseignants. Rapport. Paris : Les éditions Inserm, 2006, XII- 331 p. - (Expertise collective)

Quelle est l’origine des troubles de la voix ?

Les troubles de la voix : extinctions de voix, enrouements ou fatigue des cordes vocales peuvent être causés par :

1/ Une inflammation virale ou bactérienne des muqueuses laryngées. Elle est souvent due à des différences de température fortes infligées au corps. Elle arrive en hiver comme en été. Par exemple, lorsqu’il fait 30° à l’extérieur, un passage prolongé au rayon des surgelés peut être fatal pour la sphère ORL.

2/ Des raisons mécaniques. Elles sont principalement à l’origine d’une extinction de voix, d’un enrouement ou d’une fatigue des cordes vocales. L’expression « casser la voix » illustre très bien ces phénomènes qui résultent d’un surmenage de l’appareil vocal causé par des cris ou des discussions vives. Ce risque concerne surtout les personnes qui « travaillent avec leur voix » : conférenciers, enseignants, chanteurs, télé-opérateurs, avocats… Mais aussi les comédiens et chanteurs qui peuvent souffrir de problèmes de cordes vocales.

3/ L’environnement a également un impact sur la voix. Une ambiance enfumée, un air intérieur trop sec, la climatisation mais aussi la pollution urbaine, contribuent à créer des troubles de la voix. Naturellement aussi, le tabac est un agent favorisant les enrouements et les extinctions de voix. La nicotine diminue l’élasticité des cordes et donne à celui qui fume le fameux timbre « de fumeur ».

Exprimez votre voix

Faites le quiz Homeovox

Quels sont les bons gestes pour éviter les extinctions de voix et les enrouements ?
Avez-vous les bons réflexes quand votre voix menace de vous lâcher ?
Testez-vos connaissances !

Faites le quiz
Faites le test

Testez votre voix
et découvrez quelle est votre tessiture.

Faites le test
Homeovox